Éditions de la Veytizou, édition de romans et de livres régionaux en Limousin depuis 1983.

PRESSE

Pierre Louty venu rencontrer ses lecteurs

Saint-Léonard-de-Noblat

Publié le 07/08/2017

Pierre Louty venu rencontrer ses lecteurs

 

Pierre Louty heureux de venir à la rencontre de ses lecteurs. © Droits réservés

 

Pierre Louty venu rencontrer ses lecteurs. Vendredi matin 4 août, l'auteur limousin était l'invité d'Alain Gabaud, à la Maison de la presse, pour une séance de dédicace et notamment de son dernier ouvrage « Adrien de la combe aux loups ». Après son émouvant récit « Un rêve d'enfant », Pierre Louty renoue avec les grandes aventures romanesques de nos terroirs. Voici « Adrien de la Combe aux loups » qui vous entraînera de la Creuse au Tarn, du Marais Poitevin au cœur de la Corrèze et enfin sur les bords de Vienne près du pont Saint-Martial. « Noël 1898. A l'heure ou Martin Nadaud, le plus célèbre des maçons creusois s'éteignait à la Martinèche, un enfant venait au monde… Adrien fréquentera l'école de Soubrebost, il découvrira les carrières de granit du Compeix, les cascades d'Augerolles… A vingt ans, désemparé, il quittera sa terre natale, sera charbonnier à la lisière de la Grésigne avant de rejoindre les chantiers de restauration de la cathédrale Sainte-Cécile d'Albi. Sur les rives du Tarn, il deviendra le maître des eaux. En 1936, il s'établira à la Garette et sauvera le Marais Poitevin de l'oubli ou il rencontrera Ernest Pérochon, Edmond Proust et… les soldats d'Outre-Rhin ! Nommé Chef départemental des maquisards corréziens, il construira sa cabane aux abords du Chédal, près d'Uzerche. A la libération, il s'y installera… Au temps des lilas, il coulera des jours heureux en famille non loin du pont Saint-Martial dans la cité de la Porcelaine. Un récit émouvant plein de courage et d'espoir, qui donne à réfléchir en plongeant le lecteur dans les années sombres de la deuxième guerre mondiale.

 

_________________________________________

Foire du Livre de BRIVE

Pierre LOUTY

30 ans de fidélité à la Foire du Livre

            C’est en 1987 que le fondateur des Editions de LA VEYTIZOU, Pierre LOUTY, participa pour la première fois à la Foire du Livre de BRIVE avec son ouvrage d’Ethnologie : Limousin ensorcelé ?

            Chaque année, Pierre LOUTY est revenu avec une nouveauté marquée par sa fidélité à ses origines paysannes et à l’Histoire de notre Limousin. Une fidélité à la Corrèze car tous les ouvrages des Editions de LA VEYTIZOU (400 titres environ) ont été imprimés à NAVES, chez Patrick FROUARD.

            Avec ses encyclopédies abondamment illustrées par Béatrice DETIVAUD, Pierre LOUTY a donné la Parole à la Résistance, aux acteurs mêmes de la Libération et il prépare, actuellement, un sixième volume avec de nouvelles aventures inédites : L’Armée des Ombres au Centre de la France (parution mai 2018).

***

            Les 10, 11 et 12 novembre prochains, une fois de plus, Pierre LOUTY dédicacera au stand L16 de la Halle Georges Brassens. Cette année, il présente le roman de la Corrèze : Adrien de la Combe aux Loups.

            Son héros était né à l’heure où les derniers loups disparaissaient de nos forêts au pays de Martin NADAUD, dans le village de La Martinèche, dans une famille de maçons-paysans qui travaillaient dur. Adrien quittera sa terre natale pour bâtir sa cabane de maquisard près d’Uzerche, au cœur de la Corrèze. Il imprimera, là, les journaux clandestins, fera le coup de feu contre l’occupant hitlérien et finalement libérera le département.

            Dans ces lendemains qui chantaient, Adrien s’installera au Chédal, commune de Condat-sur-Ganaveix, où il deviendra le maître de l’Eau, creusera des puits, captera des sources, domestiquera le précieux liquide pour ses semblables…

            Le lecteur s’embarque alors pour une riche traversée des décennies, en totale immersion dans les principaux événements de la vie d’Adrien.

            L’écriture fluide et agréable de Pierre LOUTY ne manquera pas d’accrocher et d’émouvoir les lecteurs les plus sensibles.

*********************

Adrien de la Combe aux Loups – Roman – 320 pages – 20 €

aux Editions de LA VEYTIZOU – 87130 NEUVIC-ENTIER

 

----------------------------------------

 

Une idée-cadeau pour Nöel...

 

Souvenirs d’une vie

de Annet-Henri BEYRAND
 

            J’évoque dans ce récit mes origines, celles de mon épouse Marie-Thérèse, notre jeunesse amoureuse troublée par la guerre, mon entrée dans la Résistance, le danger permanent, mon instruction primaire et secondaire, mon apprentissage de la vie…

            Je décris aussi quelques singularités de la vie quotidienne des habitants d’un petit bourg du Limousin : Ladignac-le-Long.

            Je développe le projet, à première vue insensé, de mon beau-frère René Ribet : vendre en gros du poisson de mer, la nuit, sur le trottoir des Halles Centrales de Limoges déjà occupé par quatre grossistes renommés et solidement implantés. Avec le concours de nos deux épouses, disposant de peu de moyens, mais de beaucoup d’énergie, nous nous lançons sans tergiverser dans la folle aventure. Mais nous devons tout apprendre !

            Assez vite, une petite clientèle nous fait confiance. Après beaucoup de travail dur et en dépit des coups bas de la concurrence, nous progressons régulièrement.

            Mais patatras !

            La mort subite de René Ribet, sur le trottoir, la nuit, en plein travail est un choc terrible qui peut tout remettre en question…

 

                        Ainsi s’exprime Henri BEYRAND dans sa 93ème année. Avec des mots simples mais authentiques, une chaleur communicative, une vivacité d’esprit il déroule devant nous le fil d’une longue histoire et surgissent de sa lumineuse mémoire des personnages malicieux, des anecdotes cocasses… Une vérité sur l’extraordinaire parcours d’un enfant du peuple de ce pays arédien où le courage et la ténacité forcent l’admiration.

Merci, Monsieur BEYRAND ! Vraiment, merci.

 

                                                                             Pierre LOUTY

 

 

ISBN : 978-2-35192-199-9             LES ÉDITIONS DE LA VEYTIZOU Asso.                             Prix : 20 €

                      87130 NEUVIC-ENTIER

                          Tél. : 05.55.69.71.24

                      www.editionsdelaveytizou.fr

***********************************************

Des prix littéraires aux Editions de LA VEYTIZOU

 

            L’année 2017 aura été faste pour les écrivains de LA VEYTIZOU récompensés par des Prix littéraires incontestables et bien mérités.

            Tout avait commencé au Salon de Saint-Martin-de-Jussac avec l’attribution du Prix Panazõ à Maurice MARTIN pour son roman Le rêve brisé. Ce prix récompense une œuvre de terroir où la nature et le monde animal est mis en valeur. Avec Le rêve brisé, Maurice MARTIN nous conte l’histoire d’un enfant de la Corrèze, Mikalou. Malgré sa peur bleue des chevaux, le jeune garçon sera envoyé par un père irascible en apprentissage aux haras de Pompadour. Derrière les hautes murailles du château, le lecteur découvrira l’univers des chevaux qui n’est pas toujours celui des jours de fête sur les champs de courses… Heureusement, Mikalou sera grandement aidé par le vieux sorcier de Beyssenac qui lui laissera espérer de grandes choses… Un espoir déçu mais une histoire particulièrement émouvante et authentique où le cheval demeure bien le meilleur ami de l’Homme. A découvrir !

            En ce début de novembre, c’est Martine SOMBRUN-TESNIERE qui s’est vu décerné le Prix François Théodule d’AUBIGNY qui lui sera remis, à Paris, le 7 décembre prochain. François Théodule d’AUBIGNY était le fondateur de l’Ecole Vétérinaire de Montréal au Canada en 1898. Il a consacré sa vie à soulager les douleurs et les maux des animaux à une époque où on faisait peu de cas d’eux. Ce Prix vient récompenser Le goût de la gentiane : une intrigue policière sur les cimes enneigées des monts d’Auvergne où le lecteur retrouvera avec plaisir les vacanciers en quête d’air pur et les attelages de chiens de traîneaux. Ces derniers vont jouer un rôle non négligeable dans l’enchaînement des événements qui conduiront un jeune musher jusqu’aux pistes endiablées du Canada.

            Deux beaux romans à s’offrir pour les fêtes de fin d’année aux Editions de LA VEYTIZOU. 81730 NEUVIC-ENTIER.

 

  • Le rêve brisé de Maurice MARTIN : 352 pages – 23 € - Prix Panazõ 2017

     

  • Le goût de la gentiane de Martine SOMBRUN-TESNIERE : 248 pages - 20 € - Prix François Théodule d’AUBIGNY 2017

     

*******************************

Annet-Henri BEYRAND raconte sa vie de poissonnier aux Halles de Limoges dans un livre

Annet-Henri Beyrand raconte sa vie de poissonnier aux Halles de Limoges dans un livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vie riche, racontée avec émotion dans son ouvrage Souvenirs d’une vie. © Populaire du Centre

 

Dans Souvenirs d’une vie, publié aux éditions La Veytizou, Annet-Henri Beyrand évoque son métier de poissonnier et raconte à sa façon l’histoire des halles centrales.

C’est l’année dernière lorsque son épouse a entamé son ultime voyage qu’Annet-Henri Beyrand s’est décidé à prendre la plume. Avant de partir lui aussi, cet homme de 93 ans voulait raconter sa vie à ses enfants. Le manuscrit est tombé par hasard entre les mains de Pierre Louty, directeur des éditions La Veytizou qui, intéressé par cette autobiographie, a décidé de la publier.

Une ascension sociale

Natif de Ladignac-le-Long, Annet-Henry Beyrand obtient à seize ans, son certificat d’étude. Le directeur de l’école de Saint-Yrieix, qui a l’habitude de placer ses élèves, le présente à Monsieur Gandois. Le père de Jean Gandois – ancien président de Suez et du Medef – qui était percepteur dans la cité arédienne, l’embauche.

Marie-Thérèse, qui fait battre le cœur d’Annet-Henri et qui deviendra son épouse, travaille dans une usine de cuir au Chalard. Et lorsque la direction des impôts propose au jeune homme un poste dans la Vienne, il refuse. « Enfin, c’est ma mère qui m’a supplié de ne pas rejoindre cette région qui se situait en zone occupée », confie-t-il. S’il feint la contrariété, la situation l’arrange. Du coup, il entre au Chalard, comme comptable dans l’entreprise, où travaille sa petite amie et dont le siège se situe à Limoges.

Roger Boudy, le patron, se rend régulièrement au Chalard. Ce dernier décèle chez Annet-Henri des compétences. Dans un premier temps, il le forme à la gestion et lui propose un poste à responsabilités à Limoges. Le jour de ses noces avec Marie-Thérèse, Roger Boudy, qui assiste au mariage et qui vient de racheter une société à Caussade, lui propose d’en prendre la direction.

Annet-Henri Beyrand se laisse tenter et dirige une cinquantaine de personnes. Lorsqu’il rentre à Limoges, Roger Boudy qui a fait l’acquisition d’une usine intègre Annet-Henri dans cette nouvelle unité, spécialisée dans la confection d’étuis à pistolets en cuir, et de cartouchières…

Lorsque l’entreprise ferme ses portes, il se retrouve sans emploi et envisage une reconversion. Contrôleur de gestion chez Meillor à Nantiat, puis à la Nouhailles dans une société de fruits et légumes, il est sollicité par son beau-frère, René Ribet poissonnier à Limoges. Celui-ci lui propose de s’associer. « Je n’y connaissais rien, mais j’ai relevé le défi. »

Les grands moments de la vie aux halles d’Annet-Henri Beyrand


 

1.500 kg

Un cousin mareyeur à Lorient devient son fournisseur, et il obtient de la mairie le droit d’ouvrir un étal face à l’actuelle librairie « Page et plume ». « Pour que l’affaire soit rentable je devais écouler 700 kg de poissons par semaine. J’en ai passé plus de 800 kg la première semaine et, au final, j’ai dépassé les 1.500 kg. »

 

 

 

 

 


Les arrivages
Dans son livre, Annet-Henri évoque cette époque où les camions qui arrivaient de La Rochelle, d’Arcachon, de Saint-Jean-de-Luz investissaient au cœur de la nuit ce quartier appelé le ventre de Limoges.

Relever le défi
René Ribet poissonnier à Limoges. Celui-ci propose à Beyrand de s’associer. « Je n’y connaissais rien, mais j’ai relevé le défi », explique Annet-Henri.

Souvenirs
Une vie jalonnée de joies et de drames. Documenté et émouvant, l’auteur parle avec nostalgie du métier, se souvient des coups bas de la concurrence et de l’ambiance au sein des halles qui était souvent très conviviale. Dans ce livre, on croise des personnages pittoresques, drôles et attachants, qui ont fait le charme de quartier.

Le drame
Il revient sur cette nuit de 1975 où des étudiants en médecine ont bousculé les étals. Exaspéré par leur comportement, René Ribet leur demande de le laisser travailler. Le ton monte, il s’écroule et ne se relève pas. Après le décès tragique de son papa, Gérard Ribet décide de le remplacer.
Aujourd’hui, ce sont les enfants d’Annet-Henri, Jean-Pierre Beyrand (photo ci-dessus) et Michèle (photo ci-dessous) qui font tourner cette entreprise dotée d’une belle et riche histoire. Dans ce livre, l’auteur n’a oublié personne. L’association des commerçants des halles devrait l’inviter prochainement pour une séance de dédicace.

Jean-François Julien

 

*********************************

Neuvic-Entier              Monts-et-Barrages (87)

 

Le Noël des Livres aux Editions de LA VEYTIZOU

 

            Après le succès de leurs Portes Ouvertes (fin novembre), les Editions de LA VEYTIZOU vous accueillent à nouveau ce Samedi 16 décembre, de 9 heures à 17 heures dans leur salle d’exposition, en bordure de la route d’Eymoutiers, sur la commune de Neuvic-Entier.

            Noël ! Plaisir d’offrir des beaux livres à ceux que nous aimons… Les écrivains de LA VEYTIZOU terminent l’année 2017 en beauté en vous proposant leurs récits et leurs romans de nos terroirs, des nouveautés mais aussi des livres rares à des prix très bas ! Tous les visiteurs se verront offrir un ouvrage gratuit, dès leur arrivée, sans obligation d’achat.

            En 2017, comme pour mieux marquer le coup, les Editions de LA VEYTIZOU ont publié 17 nouveautés pour petits et grands, de l’imaginaire à la réalité et toujours l’authenticité de notre Limousin !

            Samedi 16 décembre, vous serez gâtés avec des agendas, des calendriers, des stylos… Profitez-en ! Entrée libre.

 

Notre photo : Pierre LOUTY dédicace Adrien de la Combe aux Loups (son dernier roman)

en compagnie de Béatrice DETIVAUD, la gérante des Editions de LA VEYTIZOU.